Atsem : les propositions 2017 de la ministre de la Fonction publique

heure travail syndical Style Media Design 52566517 L

Lors de la remise officielle du rapport sur les Atsem, le 13 février, la ministre de la Fonction publique s'est engagée sur un plan d'action en faveur de la carrière de ces agents spécialisés.

Le rapport du conseil supérieur de la fonction publique territoriale soulignait en effet les difficultés que rencontrent les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem) tant dans leurs fonctions que pour évoluer...

Annick Girardin a en effet indiqué les réponses qu'elle comptait apporter pour les Atsem à l'issue de la présentation du rapport du CSFPT, au ministère de la Fonction publique. Les mesures annoncées visent dans l'ensemble une meilleure reconnaissance du métier d’Atsem et devront favoriser l'évolution professionnelle des Atsem.

Les conditions de travail, plombées par une multitude de tâches et des temps de pause souvent très brefs sur des amplitudes horaires importantes, rendent la profession usante. Et, les Atsem n'ont généralement pas de débouché pour évoluer vers d'autres fonctions...

Dès lors, l'amélioration de la vie quotidienne et professionnelle des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles va débuter par le lancement d'une mission de réflexion. Celle-ci s'attachera à travailler à l'aménagement des conditions de travail des Atsem pour la rentrée de septembre 2017. Ainsi, des groupes de travail rassemblant élus et organisations syndicales vont être constitués « dans les toutes prochaines semaines » pour préciser les missions des agents.

En parallèle, la ministre prévoit le lancement d'une étude pour identifier les risques professionnels et formuler des moyens d'action pour y pallier. La question de la pénibilité au travail constitue en effet une difficulté majeure pour les professionnelles enfermées dans leur carrière sans débouché vers d'autres métiers ou administrations.

La ministre de la Fonction publique s’est engagée à ce que les Atsem bénéficient plus facilement d’un droit au reclassement. Annick Girardin a donc rappelé le rôle des employeurs qui doivent encourager les évolutions de carrières à travers la formation de leurs agents.    

En revanche, sur les débouchés et l'évolution des Atsem vers la catégorie B, la ministre a certes annoncé qu'elle souhaitait l'encourager... Sans pour autant apporter des mesures concrètes pour y parvenir. Elle a ainsi dit qu'elle « s’engage à ce que les agents qui le souhaitent puissent plus facilement s’orienter vers d’autres métiers qui relèvent d’autres filières de même niveau ou de la catégorie supérieure ».    

Enfin, la revalorisation des carrières en catégorie C a été relevé par Mme Girardin, rappelant que les Atsem en particulier avaient bénéficié entre 2015 et 2016 d'une hausse salariale moyenne de 51 euros par mois. S'y sont ajoutés « 200 euros liés au dégel du point d’indice ». 

 

Lire aussi :

Dijon : manifestation des Atsem pour leurs conditions de travail

Atsem : plus que deux grades en 2017...

 

          Identifiant / mot de passe perdu ?   S'inscrire