Retraites : un rapport pour poser les négociations sur la réforme des retraites

Le gouvernement va lancer une concertation visant à réformer pour la énième fois notre système de retraite, et les retraites de la fonction publique seront directement impactées.

il Il faut couvrir les besoins de financement, certes, rechercher l’équité bien sûr, et le dernier rapport du comité d’orientation des retraites (COR) va dans ce sens !

Mais le gouvernement devra aussi veiller à ne pas aggraver notre situation ou à nous faire travailler jusqu’à ce que mort s’en suive ! Pratiquera t-il un simple replâtrage ou reverra-t-il en profondeur notre système de retraites dans la fonction publique ?

Syndthèse du 12ème rapport du conseil d’orientation des retraites (COR)

Le conseil d’orientation des retraites, qui s’est réuni le mardi 22 janvier, a adopté son douzième rapport "Retraites : un état des lieux du système français". Ce rapport, ainsi que son précédent rapport adopté le mois dernier "Retraites : perspectives 2020, 2040 et 2060", constituent les bases d’un diagnostic qui fixe des points de repère aux décideurs pour faire évoluer notre système de retraite.

Ces deux rapports s’inscrivent également dans le cadre de la feuille de route arrêtée à l’issue de la grande conférence sociale des 9 et 10 juillet 2012.

Le onzième rapport avait déjà mis en avant les besoins de financement du système de retraite à court et moyen termes, en l’absence de nouvelles mesures, et les perspectives à plus long terme en fonction de la croissance de l’économie. Il a en outre traité des questions posées par le retour à l’équilibre du système de retraite. 

Après avoir rappelé les principales caractéristiques du système de retraite français, le dernier rapport pose plus largement la question de l’adéquation de ce système aux objectifs qui lui sont assignés dans la loi :

- maintien d’un niveau de vie satisfaisant des retraités,

- lisibilité et transparence,

- équité intergénérationnelle,

- solidarité intra-générationnelle,

- pérennité financière,

- progression du taux d’emploi des personnes de plus de 55 ans,

- et réduction des écarts de pension entre les femmes et les hommes.

Il a aussi traité des thèmes mentionnés dans la feuille de route de négociation, notamment la question des personnes en situation de handicap, la pénibilité, ou la délicate question des poly-pensionnés.