La CFTC critique le projet de loi égalité et citoyenneté et le recrutemment sans concours en catégorie B

negociations Piotr Sikora M

Trois articles du projet de loi visant à assurer l’égalité réelle étaient soumis au dernier Conseil commun de la fonction publique (articles 8, 39 et 40), le 29 mars dernier.

Cette loi a l’ambition démesurée d'« aller plus loin, faire vivre l’égalité, renforcer la citoyenneté… » Assez mal écrite et très confuse, elle introduit également une incursion au principe du recrutement par concours en catégorie B.

Ainsi, dans son exposé des motifs, elle fait un étrange raccourci entre « les attentats de 2015 », et une société française qui connaîtrait « la montée des racismes, des intolérances, de la tentation de repli sur soi, des communautarismes et de la peur de l’autre… ».

Des responsabilités du gouvernement il n’est point question…

Le CCFP du 29 mars a donc examiné :

L’article 8 :

Création d’un congé non rémunéré pour les responsables d’association, congé pris en compte pour la retraite.

> Cette mesure est jugée positive, la CFTC et l’ensemble des syndicats ont voté pour.

L’article 39 :

Prise en compte des périodes d’apprentissage dans l’expérience professionnelle pour pouvoir se présenter au 3ème concours de la Fonction publique.

> La CFTC s’est abstenue par rapport à l’intérêt du dispositif : peu clair et pour lequel il n’y a pas eu de concertation.

L’article 40 :

L'article 40 permet d’ouvrir le dispositif Pacte (parcours d’accès aux carrières territoriale, hospitalière et de l’État) à la catégorie B.

Initialement prévu pour la catégorie C, le Pacte n’a pas eu de succès et les recrutements sont restés marginaux.

Dans le projet de loi, le dispositif serait ouvert à la catégorie B et l’agent exercerait ses fonctions dans le cadre d’un CDD en complément d'une formation en alternance pour obtenir le niveau, le diplôme ou le titre exigé.

Les candidats passeront par une commission pour la sélection des candidats et les recrutements ne pourront dépasser 10 % des emplois vacants ouverts au recrutement.

> Les organisations syndicales ont voté contre  cet article à l'unanimité. Elles ont considéré qu’il s’agissait d’un contournement de la voie des concours, et d’un abaissement du niveau de recrutement en catégorie B.

Une fois de plus ces textes n’ont pas fait l’objet d’un vrai dialogue social, ce qui devient une « marque de fabrique » de ce gouvernement. 

 

Les représentants CFTC du CCFP

          Identifiant / mot de passe perdu ?   S'inscrire

Élections territoriales

  • Élections professionnelles 2018 : les nouveautés dans la fonction publique territoriale +

    Les élections professionnelles prévues le 6 décembre 2018 apporteront des changements importants pour les agents de la fonction publique territoriale. Lire la suite
  • Pays-de-Bitche : chronique ordinaire d'une obstruction lors des élections professionnelles +

    Après avoir fusionné avec la communauté de communes de Rohrbach-lès-Bitche et le syndicat mixte des communes du Pays-de-Bitche, la nouvelle Lire la suite
  • Clermont-Auvergne métropole : entrée réussie pour le syndicat CFTC +

    Le tout jeune syndicat CFTC de Clermont-Auvergne métropole a fait une entrée remarquée, le 22 juin à l'issue des élections Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28