bandeau fnact.com2017

Ville de Lyon : les syndicats dénoncent un simulacre de dialogue social

Les sept organisations syndicales de la ville de Lyon ont pris une lourde décision : ne plus assister aux instances de dialogue social auxquelles elle n'avaient plus voix au chapitre.

Les représentants du personnel n'en peuvent plus de comités de dialogue social où les échanges sont inexistants, et où ils ont l'impression d'assister, impuissants, à la prise de décision de l'administration...

Lors du dernier comité technique du 9 mars, les organisations syndicales de la ville de Lyon ont fait une déclaration unanime. Dans celle-ci, elles annoncent le boycott des instances du dialogue social où elles représentent les agents lyonnais, jusqu'à l'obtention d'un rendez-vous avec le maire...

« Il s'avère aujourd'hui nécessaire de sortir des simulacres de comités de dialogue social, soit disant fait pour dialogue et échanger mais qui ne sont, en fait, ici à la ville de Lyon et au CCAS que des réunions post-décisionnelles », reprochent les sept syndicats CFTC, CGT, CFDT, FO, Unsa, Sud, et Unicat, dans un courrier adressé au maire, Gérard Collomb.

Regrettant l'absence d'ouverture pour les échanges ou l'écoute de leurs arguments visant à défendre les agents, les organisations syndicales rappellent qu'elles avaient déjà interpellé l'administration en novembre dernier. « Combien de dossiers rejetés à l'unanimité par les organisations syndicales lors des comités techniques ont quand même été mis en œuvre... », s'insurgent-elles.

Là-dessus sont venus se greffer des situations de harcèlement syndical, que les syndicats ont fait remonter auprès des instances dirigeantes. Sans que ces obstructions à l'exercice du droit syndical n'aient été réellement prises en compte.

C'était notamment le cas de policiers municipaux CFTC de Lyon. « Les policiers sont désabusés. Ils ont rendu leurs mandats de suppléant en CHSCT et CT. L'administration de la ville ne veut rien entendre. Ils nous encouragent à nous défendre devant le tribunal administratif plutôt que de trouver des solutions en interne... Nous devons engager un recours pour pouvoir rétablir l'exercice du droit syndical dans notre collectivité ! », s'indigne la présidente du syndicat CFTC de Lyon, Sylvie Dentressangle.

Interrogée, le cabinet du maire de Lyon n'a pas souhaité s'exprimer pour l'instant : « nous préférons nous exprimer dans la presse, après des rencontres, afin de ne pas interférer dans le processus de dialogue social ».

 

          Identifiant / mot de passe perdu ?   S'inscrire