bandeau fnact.com2017

Région Grand-Est : protestations et désorganisation après la fusion des trois régions

manif region grand Est 24mars2017

Après la fusion en 2016 des conseils régionaux Alsace, Champagne-Ardennes et Lorraine, la nouvelle grande région Grand-Est envisage un plan visant à harmoniser la situation des agents territoriaux sur tout le territoire.

Seulement, celui-ci se ferait au détriment des conditions de travail en occultant les moyens et en tirant sur les effectifs. Des raisons pour lesquelles les syndicats CFTC, CGT, CFDT, FO, Unsa et FSU appelaient à la grève ce 24 mars 2017...

« Les agents ne sont pas une variable d'ajustement des politiques d'austérité », protestaient les syndicats en faisant allusion au plan budgétaire constant de la région au moment de se réformer et de se réorganiser.

Alors que les syndicats constatent une dégradation des conditions de travail, cette décision risque encore d'accentuer la précarité. La mobilisation du 24 mars entre manifestations et grève visait ainsi à protester contre les choix de l'administration qui n'a d'autre objectif qu'un vaste plan d'économie.

Face aux conditions de travail « inacceptables », les six organisations syndicales demandent un véritable plan d'investissement en direction des agents (conditions de travail, effectifs, remplacement des départs à la retraite et des absences). Ils attendent également l'harmonisation des régimes indemnitaires par le haut et une véritable transparence sur la mobilité et les recrutements de personnels...

Les manifestants ont ainsi pu interpeller les conseillers régionaux, à Metz, réunis au même moment en séance plénière, sur les difficultés auxquelles sont exposés les plus de 7 000 agents de la région.

          Identifiant / mot de passe perdu ?   S'inscrire